Cultiver la simplicité

2019. Cultivons la simplicité

 

La cuisine n'est ni une compétence, ni un complexe. Et pour assaisonner le tout, j'assume mon goût pour la télé réalité... :-o Bien entendu, loin de moi l'idée de faire de la publicité pour M6 ! Mais la perspective de mettre en éveil les papilles pour bien démarrer cette nouvelle année 2019, j'ai fort envie de vous parler de... Top Chef. Ce concours qui met en compétition les jeunes cuisiniers, les sublimateurs d'assiettes, ceux que j'appelle les "Artistes de la table".

 

Le chef cuisinier a un double talent : séduire par le palais en jouant avec les goûts et les saveurs, et séduire visuellement par le dressage de l'assiette. Le couturier habille son mannequin, le peintre sa toile, le graphiste sa page... mais - si tous vous font vibrer, vous emportent par l'esthétique - personne ne viendra se casser les dents sur un bronze ou s'étouffer avec une toile. Et c'est là que l'art de la cuisine étoilée est une merveille : L'œuvre se mange. Alors que Banski a fait le buzz avec la mise en scène incroyable de la destruction de son oeuvre en public, l'effet de surprise s'est arrêté à la simple disparition. En cuisine, l'oeuvre est absorbée, dégustée, savourée... et offre un ainsi un deuxième moment de plaisir. "Il y a de la couleur, de la texture, de la technique" vous dira Hélène Darroz. "C'est malin, c'est gourmand" ! Sous la pression du temps et des contraintes qui leur sont impartis, les compétiteurs se creusent la tête à chaque épreuve pour inventer une recette originale et personnelle. Sur un choix d'ingrédients, ils créent en live pour susciter l'envie. Et si la télé ne permet que d'entendre les "Ahh" et les "Mmmm" du jury qui, lui, a le privilège de goûter, elle offre aux spectateurs l'étape ultime du dressage : l'habillage de l'assiette. Parfois très travaillé comme par exemple une forêt dessinée au chalumeau ou un carpaccio en damier de couleurs, l'assemblage méticuleux des ingrédients, les touches de décoration sont réalisés avec doigté... et rapidité dans la panique du timing. Le cuisinier assemble son plat comme une œuvre d'art, élément par élément, rien n'étant laissé au hasard. Création éphèmère, cassée par la fourchette, écrasée en bouche, mais qui ne laisse pas les yeux en touche.

 

Inspirée par les artistes culinaires, j'ai tenté l'exercice Top Chef en créant un dressage uniquement à base d'ingrédients naturels issus de l'environnement immédiat (c'est-à-dire de mon jardin !). Une composition réalisée dans les codes esthétiques de mon identité visuelle, dans un élan de retour à la terre, à l'essentiel, à l'authenticité. La simplicité est une vertu de toutes saisons, cultivons-la en 2019 !

 

 

#cuisine#nature#graphiste#artiste

 

 

© 2019 Studio Pessinger | A propos | Plan de site | Mentions légales

Page facebook Galerie photo Flickr Profil LinkedIn Youtube Instagram
Cultiver la simplicité
Page facebook Galerie photo Flickr Profil LinkedIn Youtube Instagram
Page facebook Galerie photo Flickr Profil LinkedIn Youtube Instagram
Cultiver la simplicité
Page facebook Galerie photo Flickr Profil LinkedIn Youtube Instagram
Cultiver la simplicité
Page facebook Galerie photo Flickr Profil LinkedIn Youtube Instagram