Physalis - © photo : Studio Pessinger

Ré-création graphique : Les Pathos

(ou la dé-génération de Monsieur Patate)

 

Dans les années 80, les "Crados" font leur apparition : des personnages enfantins aux apparences scabreuses et humoristiques font un tabac ; Bon enfant, les cartes à jouer s'échangent à tour de bras dans les cours d'école. Dans un registre plus sombre, teinté d'humour noir et exclusivement réservé aux adultes, les "Pathos", famille de légumes psychotiques, témoignent de notre société décadente. Des portraits à la fois drôles et inquiétants qui dénoncent implicitement l'influence de Monsanto sur l'environnement et la santé psychique des hommes.

 

 

Des Légumes et des Hommes

Inspirés par “Monsieur Madame” de Roger Hargreaves et surtout de “Monsieur Patate”, (inventé en 1952 par l’américain George Lerner), les personnages sont des légumes. A l'origine, les aïeux des Pathos sont des légumes sains et naturels issus d’une terre généreuse et d’une main travailleuse. Avec l’avènement des pesticides et des OGM, les maladies gagnent un peu plus de terrain de génération en génération. Pour une agriculture plus rentable, plus juteuse, les grands lobbys dirigeant le monde au XXIè siècle ont préféré sacrifier et dénaturer les ressources offertes par leur terre pour s'en mettre plein les poches. Aspergés de produits toxiques et manipulés dans leur ADN, les légumes souffrent et tombent malades. Les hommes, alliénés et prisonniers de leur système mercantile, mangent leurs productions et deviennent peu à peu... des légumes. Incapables de penser, de revenir en arrière, de se rappeler l'odeur de la terre. Les hommes ont-il inventé les OGM parce-qu'ils étaient fous ? Ou deviennent-ils fous parce-qu'ils s'intoxiquent de leurs récoltes impures ?

 

Tour d'horizon des Pathos

Nos légumes les plus familiers ne sont plus eux-mêmes ! Cette famille vit dans la cuisine abandonnée d'un hôpital psychiatrique.

• Dame Patate, perverse narcissique. Habituellement si douce et accomodante, elle souffre terriblement de son état patatoïde. Pour garder la face, elle écrase sans scrupule ses congénères et les pousse insidieusement à tomber dans la purée.

• Mister Poirot, bipolaire souffrant d'une terrible addiction au sexe. Sa forte saisonnalité affecte d'autant plus son trouble qu'à l'approche des grosses chaleurs, il s'assèche et préfère se retirer.

• Miss Tomato, histrionique (ou plus communément appelée hystérique), ne rougit pas de son état. Elle tourne sur elle-même, admire ses rondeurs, et veut être au coeur de toutes les attentions.

• Sœur Citrouille, sociopathe, se complait dans ses angoisses. Elle a peur des autres et préfère naturellement rester seule. Son culte de la peur prend tout son sens le soir du 31 octobre, son unique jour de gloire.

• Oncle Cornichon, borderline, est hypersensible. Au moindre rejet en bouche, il se retrouve au bord du vide, dans son état limite. Va-t-il à sauter ou rester dans son vinaigre...

 

Une projet de création en jeu

Les personnages prennent corps sous forme de légumes, un choix ouvrant sur un champ créatif presque infini. Chaque légume a été sélectionné parce-qu'il nous est familier et que nous le cotoyons chaque jour. Donc facile à trouver au Grand Frais

☺clin d'oeil pour les lecteurs de l'article "Mes bons voeux" ! Tous sont passés au studio photo pour la mise en scène et le tirage de leur meilleur profil, puis intégrés sur Indesign pour la mise en page de leur portrait.

L'idée est de faire un jeu de 7 familles. Sous une forme classique de cartes à jouer, pour rappeler l'enfance et apporter une petite touche de légèreté. Mais attention, les Pathos ne s'adressent pas du tout aux enfants (ces petits êtres encore purs et innocents qui n'ont pas encore assez absorbé de glyphosphate) ! La cible est donc un public averti, prêt à se réveiller et à remettre en question quelques principes de notre société de consommation. Pas d'album Panini, pas de dessin animé, juste quelques portraits d'humour noir vulgarisant des troubles de la personnalité.

 

 

Quelle sera la prochaine famille ? Pour le découvrir, abonnez-vous à ma page Facebook.

#creation#jeu#photographie#graphiste#psy

 

 

 

 

 

 

 

© 2018 Studio Pessinger | A propos | Plan de site | Mentions légales

Page facebook Galerie photo Flickr Profil LinkedIn Youtube Instagram
Physalis - © photo : Studio Pessinger
Page facebook Galerie photo Flickr Profil LinkedIn Youtube Instagram
Graphiste freelance
Physalis - © photo : Studio Pessinger
Page facebook Galerie photo Flickr Profil LinkedIn Youtube Instagram
Physalis - © photo : Studio Pessinger
Page facebook Galerie photo Flickr Profil LinkedIn Youtube Instagram
Page facebook Galerie photo Flickr Profil LinkedIn Youtube Instagram